Anuar Kuri est mort L’Union culturelle est maintenant Veuve Hommage a L’ancien President de L’ULCM (par Dr Nick kahwaji, Ancien SGM)

Anuar Kuri est mort. L’ « Union culturelle» est maintenant Veuve


C’est avec  grande tristesse que nous apprenons le décès d’Anuar Kuri, président sortant de l’ULCM. Anuar Kuri est un grand homme, qui a travaillé en continu pendant un demi-siècle au service de l’ULCM, la diaspora libanaise et le Liban.


J’ai eu l’honneur de le rencontrer pour la première fois à Mexico, le 12 mai 2000, et depuis ce jour nous avons construit un partenariat étroit fondé sur des valeurs et des croyances communes, partenariat qui a duré jusqu’à sa mort. Je l’ai vu la dernière fois lors du 17eme Congrès mondial. Après avoir partagé sa compagnie, celle de Joseph Younes et Simon Antoun ce dimanche après-midi le 25 Mars 2010, j’ai dû lui dire adieu, en admettant que c’était peut-être la dernière fois que nos chemins se croiseraient.


Qui était Anuar Kuri dans l’ULCM ?


Avant de rejoindre l’ULCM Anuar était un avocat de haut profil, qui est devenu une figure emblématique avec le passage des ans. De nombreux présidents de l’ULCM  l’ont précédé, et d’autres l’ont suivi, mais il a les a surpassé tous par sa gentillesse, joie de vivre, humilité et à la fois sa sagesse et gravité.


Il était le fils d’un célèbre immigrant libanais, et donc il faisait partie d’une légende, et il a appris à s’épanouir en elle. Il a laissé un héritage que nous devons apprendre à chérir.


Il nous a donné force dans les moments difficiles et sagesse en période d’incertitude. Il a toujours pris parti pour la vérité. Il n’a jamais suivi le chemin facile de l’intérêt personnel.


Au début des années 90, il connaissait le danger qui menaçait l’existence de l’ULCM. Avec son courage et son sens moral, il a accepté de devenir président mondial et a nommé Eng. Joseph Younes (un homme possédant qualités similaires), secrétaire général. Il le traitait avec respect, encouragement et soutien inconditionnel. Ils ont tous les deux défendu l’organisation et l’ont sauvé de l’élimination par les autorités libanaises (Ministère de l’émigration au début des années 90).


Il s’est engagé à revitaliser l’Union Culturelle et a rédigé une nouvelle constitution (93/ 94) qui a remplacé la Constitution de 1985.


C’était un héros et un père de famille qui non seulement appartenait à la famille KURI, mais à la diaspora libanaise dans son ensemble.


Pour moi, dans l’ULCM – il était une icône, un père spirituel, un visionnaire et un modèle qui prêche par l’exemple.


Son leadership légendaire nous manquera toujours.


Que Dieu bénisse son âme.


Sincères condoléances à vous tous, et à son épouse, fils et petits-enfants.


Dr Nick Kahwaji et sa famille


WSG passé (octobre 2009-mars 2012 ) .


Rep ULCM à l’ECOSOC – ONU .


Vancouver. Canada le 27 November 2013.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.