Beyrouth dans un classement des 25 villes recommandées par les voyageurs

La capitale libanaise devance Paris, Venise et Barcelone…


Malgré les grues, malgré les crises, malgré les armes, les éruptions de violence, les coupures d’électricité et d’eau et la chute drastique du nombre de touristes… Beyrouth continue de séduire les voyageurs.


 C’est ce qu’il ressort d’un nouveau classement réalisé par les lecteurs de Condé Nast Traveler (Condé Nast Traveler’s Readers’ Choice Awards) qui, depuis plus de 25 ans, sont invités à élire leurs hôtels, croisières, compagnies aériennes et villes préférées. Cette année, 1,3 million de votes ont été enregistrés.


Et, surprise, Beyrouth se retrouve dans le classement des meilleures 25 villes du monde. La capitale libanaise est à la 20ème place devant Paris, Melbourne, Venise et Barcelone…  


« La capitale libanaise a beaucoup à offrir à un +voyageur aventurier+, peut-on lire sur le site de Conde Nast Traveler. Découvrez +une cuisine exotique et des cocktails+ dans les +clubs les plus sélects au monde+ dans ce qu’un lecteur qualifie de +Paris du Moyen-Orient+. Cette ville offre +une mosaïque de communautés, religions et modes de vie qui sont un régal pour l’esprit de l’intellectuel+ ».


 Beyrouth obtient une moyenne de 81 points avec 89,6 pour la culture, 85,4 pour la convivialité, 81,3 pour l’atmosphère, 83,3 pour les restaurants, 71,7 pour l’hébergement et 73,9 pour le shoping.


 San Miguel de Allende (Mexique), est en première position, suivie de Budapest (Hongrie), Florence (Italie), Salzbourg (Autriche), Charleston (États-Unis) , San Sébastian (Espagne), Vienne (Autriche), Rome (Italie), Sienne (Italie), Québec (Canada), Cape Town (Afrique du Sud), Bruges (Belgique), Vancouver (Canada), Kyoto (Japon), Prague (République tchèque), Cracovie (Pologne), Victoria (Canada), Sydney (Australie), Santa Fe (États-Unis), Séville (Espagne).


 En revanche, pas d’hôtel ni de resort libanais dans le classement des dix meilleurs hôtels et resorts de la région.


 En 2009, le New York Times avait déjà placé Beyrouth en tête de son classement des 44 villes à visiter cette année-là. Et début octobre, le magazine français GQ avait classé la capitale libanaise huitième sur les 10 plus beaux spots du monde pour le jogging ! 


« À Beyrouth, la circulation est dense et les voitures, pas forcément toutes récentes, roulent paraît-il de manière peu ordonnée. Ce dernier élément est un détail mais l’ensemble transforme la capitale libanaise en un environnement pollué peu propice à la course à pied », affirmait GQ dans son classement.


« Il existe néanmoins un bel endroit pour s’adonner à sa passion : la Corniche. Bordant le quartier Hamra, elle propose une belle promenade, rythmée, en bord de plage. Adieu les obstacles et l’air vicié, place à des rambardes bleues en aluminium et des couchers de soleil apaisants. Une oasis de fraicheur », poursuivait quand même le magazine.


 Sauf que les rambardes ne sont plus bleues depuis le réaménagement de la corniche il y a plusieurs années et que l’air, en bordure d’une route à double sens, à quatre voies et souvent embouteillée n’est certainement pas d’une pureté à toute épreuve. Sans oublier ces chaudes soirées d’été, quand la corniche baigne dans une odeur d’égouts.


 Dans le classement de GQ, Londres occupait la première place, suivie de Sydney et du Mont Cameroun. Figuraient aussi des villes comme Paris et New York… Beyrouth arrivait à la huitième place, devance Rio au Brésil et la Grande Muraille de Chine…


 Il y a quelques mois, c’est la cuisine libanaise qui était à l’honneur. Le Liban avait en effet figuré dans la liste des dix meilleures destinations gastronomiques pour 2013 du prestigieux éditeur de guides de voyages « Lonely Planet ». « Barbar », le célèbre snack libanais qui a essaimé à travers Beyrouth, a aussi figuré en mai dernier dans la liste des cinq meilleurs restaurants/snacks vendeurs (entre autres) de kebab au monde, établie par la chaîne américaine CNN.

L’Orient-Lejour)Oct 2013)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.