L’Union Libanaise Culturelle Mondiale annonce son indépendance absolue durant le congrès a Sao Paolo,le 20 et le 22 mai,1993.

L’Union Libanaise Culturelle Mondiale annonce son indépendance absolue
durant le congrès a Sao Paolo,le 20 et le 22 mai,1993.



L’Union Libanaise Culturelle Mondiale a réagi après que le ministre de l’émigration Rida
Wahid a retiré sa reconnaissance de l’Union en déclarant son indépendance complète de chaque ministère, et a également réagi en annonçant « la création d’un fonds spécial pour le litige devant les tribunaux dans les pays d’émigration, ainsi que dans le Liban contre le ministre pour son accusation des expatriés de trahison et de son intervention dans leurs affaires dans les pays de leur présence.  » Il a également réagi avec le renouvellement de la confiance à son Président avocat Anwar Khoury, secrétaire général ingénieur Joseph Younis, et le Secrétaire général adjoint Haikal Reidi à l’unanimité, et l‘adhesion des clubs brésiliens-libanais avec l’Union.



Le congrès prévu de l’Union a eu lieu dans le club « Monte Libano » à Sao Paulo
entre le 20 et le 22 mai de cette année, en présence de son président Charles Lutfi et les membres du conseil d’administration de l’Union ainsi que des fonctionnaires et des représentants de l’Union de tous les pays des Amériques, l’Australie et l’Europe et certains représentants de l’Afrique. Le congrès international extraordinaire a reconnu l’amendement constitutionnel qui a déclaré la création d’un conseil présidentiel de six membres représentant les six régions géographiques: Etats-Unis et Canada, Amérique latine et les Caraïbes, Brésil, Australie, Europe et Afrique, avec l’ajout du Secrétaire général de l’Union de la jeunesse qui est un descendant d’origine libanaise. Les membres du Conseil se succéderont la présidence alternativement au cours d’un mandat qui s’étend sur six ans, avec chacun de leur mandat étant d’un an. Il a également été décidé de créer un lobby pour les émigrés avec des cartes de membre.



L’événement phare a été la jointure des clubs brésiliens-libanais avec l’Union. C’est parce que la diaspora au Brésil représente près de la moitié de tous les Libanais de la diaspora.



Le Brésil a été également donné le tiers des droits de vote sur toute résolution par respect pour sa grande densité. Le congrès a décidé d’assigner les clubs brésiliens-libanais et leurs président Charles Lutfi la mission de préparer pour le dixième congrès international avec des invitations à ce congrès ne dépassant pas la fin de cette année.



Le congrès a eu lieu et s’est conclu en l’absence de toute présence officielle. La surprise a été la démission de l’ingénieur Joseph Younis du Secrétariat général après avoir lu une déclaration dans laquelle il a parlé longuement sur les réalisations de l’Union durant l’année écoulée. La démission a été accueillie avec le refus total à travers le vote, ce qui l’a amené à retirer sa démission.


(Voir p. 18 – 19 – 20 – 21)
Sao Paulo – « Al-Hawadess »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.