Titanic

Les frères Chagoury lancent Eko Atlantic, au Nigeria

Les frères Chagoury lancent Eko Atlantic, un air de Dubaï à Lagos

Les hommes d’affaires libanais, Gilbert et Ronald Chagoury. Photo Chagoury Group


Le projet immobilier géant inauguré en présence de Goodluck Jonathan et Bill Clinton.
L’ancien président américain Bill Clinton a assisté, jeudi dernier à Lagos, à l’inauguration de la première phase d’un projet immobilier géant baptisé le « Dubaï de l’Afrique », pouvant compter 250.000 résidents.
Derrière ce parc immobilier entièrement privé, baptisé Eko Atlantic, deux frères d’origine libanaise, Gilbert et Ronald Chagoury, à la tête d’un empire financier au Nigeria.



Le projet s’élèvera sur 9 km², sur une île artificielle le long de la côte nigériane, devant la baie de Victoria où le littoral a subi une forte
érosion depuis le début du siècle dernier. A terme, 150.000 personnes devraient travailler à Eko Atlantic.
Lors de la cérémonie marquant le lancement du projet, M. Clinton, présent aux côtés du président du Nigeria Goodluck Jonathan et de Ronald Chagoury, s’est émerveillé, lançant : « Je pense que d’ici cinq ans, les gens viendront de partout juste pour admirer » l’ouvrage.

Titanic

Eko Atlantic proposera de luxueux appartements, plusieurs marinas, des centres commerciaux et des bureaux et bénéficiera de ses propres turbines d’eau et d’électricité ainsi qu’une sécurité privée.

La nouvelle cité sera entièrement indépendante de Lagos, ville la plus peuplée d’Afrique après Le Caire, avec 15 millions d’habitants.

L’entreprise des deux grands hommes d’affaires libanais, Chagoury Group, couvre des domaines aussi variés que la minoterie, l’eau minérale, la construction ou encore l’hôtellerie. Aujourd’hui, ce groupe est représenté par des investissements, non seulement en Afrique, mais également en Europe et en Amérique.

Les frères Chagoury, originaires de Miziara, dans le nord du Liban, ont grandi au Nigeria, où leurs parents (Ramez et Alice) avaient
émigré dans les années 40. Les deux hommes d’affaires ont toutefois gardé des liens très étroits avec le Liban, investissant des millions de dollars dans de projets d’infrastructure et plusieurs centres hospitaliers au pays du cèdre

Gilbert Chagoury a, en outre, été honoré à plusieurs reprises par Le Vatican pour « ses contributions en faveur de la communauté
chrétienne ». En 2009, il a reçu la Grand-Croix de l’ordre de Saint Grégoire le Grand, la plus haute distinction honorifique décernée par le
Saint-Siège. En 2007, il est honoré par le gouvernement français qui lui a décerné la distinction de « Grand Donateur du ministère de la
Culture et de la Communication ». M. Chagoury a notamment fait bénéficier le département des objets d’art du Musée du Louvre de
plusieurs dons remarquables, dont six tapisseries du XVIIe siècle, ainsi qu’une paire de vases de Sèvres.
Ambassadeur de Sainte Lucie (Caraïbes) auprès des Nations unies à Genève et auprès du Vatican, Gilbert Chagoury a acquis en 2003 la
résidence du célèbre comédien américain d’origine libanaise, Danny Thomas. Il a affirmé avoir tenu à acquérir la villa de l’acteur pour la
préserver en tant que partie du patrimoine libanais.
La résidence, située à Beverly Hills, la banlieue chic de Los Angeles, en Californie, se distingue par son architecture très originale,
l’acteur décédé ayant insisté pour que son entrée reproduise la forme d’un cèdre. Thomas, connu de son vivant pour son engagement
au profit d’associations de bienfaisance, s’était rendu célèbre par la création du fameux hôpital Saint Jude’s pour la lutte contre le
cancer.
Orient- Lejour
 lundi, février 25, 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.