la spécificité du Liban

sur la spécificité du Liban que l’Imâm Mohammed Mehdi Chamseddine confiait, un mois avant sa mort, aux représentants de la presse arabe à Paris. « J’étais, dit-il, un des premiers à préconiser l’abolition du confessionnalisme politique (…). J’avais établi mon propre projet autour de l’idée de la démocratie du nombre, prévoyant la suppression de l’existence politique des communautés, l’adoption de l’individu comme seule entité politique et le rejet des quotas communautaires qui président à la formation du Parlement et du gouvernement. Mais ces dernières années, j’ai beaucoup réfléchi, si bien qu’à présent je ne suis plus de cet avis: je considère le régime communautaire comme une formule fondamentale pour le Liban, à condition que ce régime soit assaini (…). J’ai renoncé à la démocratie du nombre en faveur du communautarisme politique mais, comme je viens de le dire, l’application de cette formule est actuellement sujette à la corruption et doit être réformée. Je voudrais voir assurer aux Libanais une représentation plus large, je voudrais des garanties telles qu’aucune communauté ne puisse se plaindre d’être écrasée par la majorité ».


La foi de Chamseddine dans la spécificité du Liban va plus loin. « Quant aux rapports entre le Liban et la Syrie, affirme-t-il, j’ai dit et je répète que le Liban est à jamais hors de tout projet unioniste. A supposer que se constitue une grande république arabe allant de Tanger à Aden, le Liban sera la seconde république arabe; il restera un pays arabe autre. Pas d’union. La nature de la société libanaise l’exige et l’intérêt des Arabes l’exige également. Il est préférable pour le Liban, comme pour tout l’environnement arabe et islamique, que ce pays demeure une république indépendante et souveraine, qui ne s’unisse à aucun autre pays, qui collabore avec tous, mais ne laisse pas dissoudre son existence dans une union quelconque ».[1]


 






[1] An-Nahar, 7 décembre 2000, p.5.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.