La Biographie de Danielle Arbid






Monday, 05 October 2009

Née en 1970 à Beyrouth, Danielle Arbid passe ses premiers dix huit ans au Liban, qu’elle ‎quitte quelques mois avant la fin de la guerre civile pour effectuer des études de lettres et de ‎journalisme à Paris puis à Bruxelles. Elle travaille dans la presse écrite pendant six ans (pour ‎Courrier International, le Magazine littéraire, Les Échos, Libération,…) ‎


Couvrant notamment l’actualité du Monde arabe. En 1998, elle réalise grâce au Groupe de ‎recherches et d’essais cinématographique son premier court-métrage de fiction « Raddem ‎‎(Démolition) » sur une femme qui cherche la photo de sa maison dans Beyrouth ravagé. Et elle ‎prend goût au cinéma. Le film est sélectionné dans une trentaine de festivals dont Rotterdam, ‎Clermont-Ferrand et Montpellier. En 1999, Danielle Arbid réitère avec un autre court-métrage ‎‎ »Le passeur », son premier film en français, qui suit les pérégrinations d’un kurde réfugié ‎politique. Ce court-métrage obtient le prix du Jeune jury européen au festival d’Angers et ‎celui de la meilleure interprétation au festival de Mons, Belgique. Depuis, il est sélectionné ‎dans une vingtaine de festivals.   ‎


Entre-temps, Danielle Arbid écrit et réalise un documentaire dans le cadre d’une soirée ‎thématique, qu’elle propose à Arte, intitulée « Après la guerre ». Son film, tourné à Beyrouth, ‎s’intitule « Seule avec la guerre ». Il obtient le « Léopard d’argent » de la compétition vidéo au ‎festival de Locarno 2000, une « mention spéciale du Jury » au festival de Dei Popoli 2000 et ‎le « Preis der ökumenischen Jury » à Leipzig 2000, Prix du meilleure Première Œuvre à ‎Toronto au Festifal HotDocs et le Prix Albert Londres audiovisuel 2001, ainsi qu’un excellent ‎accueil critique. Il est montré aux Etats généraux du documentaire de Lussas, aux festivals de ‎Vienne, de Bruxelles, de Montpellier, de Seine Saint-Denis, de Pessac, de Belfort, de Namur ‎et à Doc’s Kingdom (Portugal). ‎


En 2002, elle termine un moyen-métrage, « Étrangère », et achève son second documentaire, ‎‎ »Aux Frontières », un road-movie autour d’Israël, un film qui contourne le point le plus chaud ‎de la planète pour voir comment l’on vit à côté. Les deux films sont sélectionnés au Festival ‎du Film de Locarno.   ‎


L’année prochaine, Danielle devrait entamer à Beyrouth le tournage de son premier long-‎métrage, « Dans les champs de bataille ». Ce film a déjà reçu le soutien du Centre du Cinéma ‎de la Communauté française de Belgique et du CNC en France, il sera produit par Versus ‎Production et Quo Vadis Cinéma. ‎


‎ Réalisations : ‎
‎1998 : Raddem (CM, fiction, 17’)‎
‎1999 : Le passeur (CM, fiction, 13′)‎
‎2000: Seule avec la guerre (docum.)‎
‎2002 : Étrangère (MM, fiction, 45’)‎
‎2002 : Frontières (Docum) ‎
‎2004 : Dans les champs de bataille (LM)‎

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.